18°
14°
Véloroutes du Vaucluse © Hocquel

Véloroutes et voies vertes : des balades vélo en toute tranquillité

Parce que le vélo, c’est aussi en famille dès le plus jeune âge ou parce qu’on a envie de rouler en toute quiétude, le département et les réseaux vélo ont créé des véloroutes et des voies vertes entièrement sécurisées et en site propre. A cela s’ajoute un maillage d’itinéraires vélo sur petites routes rurales,  loin du circuit routier traditionnel, avec des jonctions entre itinéraires qui permettent de rallier Saint-Martin-de-Castillon depuis Lapalud pour parcourir le Vaucluse à son rythme. Qu’on ait envie d’une balade de quelques heures ou d’un périple en itinérance du nord au sud, voici un petit tour d’horizon pour programmer votre prochaine escapade à bicyclette en Vaucluse-Provence.

Le long de la Vallée du Rhône, la ViaRhôna

(étapes 17 et 18)

Arrivant de la Drôme, cet itinéraire conduit, en différents tronçons, de Lapalud à Avignon. 74 km où défilent les paysages des berges du Rhône, les îles fluviales et les plaines agricoles et où on parcourt, en parallèle, le mythique tracé de la RN7. Comme on prend son temps, on visite les villages traversés, qui tous racontent une histoire, on fait des pauses 😊 Une portion de l’itinéraire est en voie verte, de Mornas à Châteauneuf du Pape ; empruntant l’ancienne digue du Rhône, c’est une balade 100% nature qui s’offre à vous, des champs aux espaces aquatiques !

Via Rhona, Chateauneuf-du-Pape

A ne pas manquer,

sur la ViaRhôna

A Lapalud, le plan d’eau des Girardes à environ 4 km du parcours, offre baignade, fraîcheur, des spots de pique-nique (et de sieste 😉). Et pour la petite histoire, le village fut jadis capitale du balai en sorgho.
 
Mondragon, ce petit village, où, selon la légende, le Drac, dragon effrayant, fut terrassé, donnant son nom au village. Une fresque immense, à l’entrée du village, raconte d’ailleurs, cet épique combat !
 
Mornas, surmonté de sa forteresse médiévale, qui se visite en saison, où l’on croise gentils seigneurs et gentes dames.
 
A Piolenc, troquez vos tenues vélo pour les maillots au plan d’eau Li Piboulo !
 
A une dizaine de km de la Via Rhona, Orange, où les Romains ont laissé de magnifiques et majestueux édifices : le Théâtre antique et l’Arc de triomphe, tous deux inscrits au Patrimoine mondial de l’UNESCO.
 
Caderousse, protégé par des digues, offre un village presque fortifié, qui suscite la curiosité !
L’ile des Brotteaux que vous pouvez rejoindre en prenant à droite avant d’entrer dans le village de Caderousse (un peu avant l’aire d’arrêt), est aussi une halte fraicheur, ombragée, où la baignade est autorisée.
 
Châteauneuf-du-Pape, connu par les amateurs de vin du monde entier, entouré de ses vignes et galets, surmonté des ruines de son château papal depuis lequel on une jolie vue sur le Rhône jusqu’à Avignon d’un côté, les Dentelles de Montmirail et le Ventoux de l’autre.
 
Sorgues, avec le passage sur l’île de l’Oiselay et son allée de platanes centenaires, où l’on peut poser le vélo le temps d’une balade le long du sentier écologique sur les berges du bras mort du Rhône.
 
Avignon, terme du périple, avec ses remparts, son Palais des Papes, son Pont, ses ruelles pittoresques, ses musées et collections d’art, sans oublier bien sûr son festival, en juillet, qui transforme la ville en l’une des plus grandes scènes de spectacles du monde !
A quelques km du centre-ville, on se balade sur l’Île de la Barthelasse, la plus grande île fluviale d’Europe, avant de rejoindre Villeneuve-lez-Avignon et visiter la Tour Philippe Le Bel, la Chartreuse, le Fort, l’Abbaye Saint-André et son jardin…

A savoir

Sur le parcours provisoire encore en activité jusqu’à l’été 2023, la traversée des communes de Sorgues et Le Pontet se font sur des voies à forte circulation. La vigilance est donc de mise.

Depuis Avignon, vous pouvez rejoindre la Via Venaissia à Velleron, en empruntant le chemin des Canaux (ViaRhôna provisoire) puisqu’à Montfavet, puis poursuivre sur la route via Morières-les-Avignon, Jonquerettes et Saint-Saturnin-lès-Avignon.

Via Rhona, étapes 17 et 18

D’Orange aux Taillades

La V861, véloroute de la Via Venaissia

11 communes traversées pour 59 km, avec une portion de 14 km en voie verte de Jonquières à Carpentras, le long de l’ancienne voie ferrée et quelques km supplémentaire entre Pernes les Fontaines et Velleron.  Tout le long de cette balade, on a vue sur les Dentelles de Montmirail et le Mont Ventoux, à la fois sentinelles et compagnons de voyage.
 
D’ailleurs, vous l’aurez noté, on peut, depuis la Via Rhona à Piolenc, ou Caderousse, faire la jonction sur cette Via Venaissia à Orange pour rejoindre Robion, et l’EV8, vers Apt, ou Beaucaire/Tarascon, au pied des Alpilles !
 
Ici, on est dans la plaine du Comtat Venaissin, terre pontificale du 13ème siècle jusqu’à la Révolution française. Vergers et vignes ponctuent le périple, ainsi que de beaux ouvrages accueillant le canal de Carpentras.

Via Venaissia

A ne pas rater sur la route…

Orange, cité des princes, célèbre pour son théâtre antique et l’Arc de triomphe, inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1981, les Chorégies, le joli cœur de ville où chaque jeudi, le marché étend ses étals.
 
Carpentras, avec son marché du vendredi matin qui envahit toute la ville, ses marchés aux truffes d’hiver (novembre à mars) ou d’été, sa synagogue, son église-cathédrale, son ancien palais épiscopal devenu palais de justice, ses hôtels particuliers et l’Inguimbertine.
 
Pernes-les-Fontaines, ses 41 fontaines, sa Tour Ferrande et ses fresques médiévales, les rues et places, vieilles demeures, ses artisans !
 
Velleron, connu pour sa fête de la fraise tous les 8 mai mais aussi et surtout pour son grand marché paysan. Une vraie halle à ciel ouvert !
 
L’Isle-sur-la-Sorgue, surnommée la Venise comtadine avec ses roues à aubes, canaux et jolis petits ponts, est aussi la 3ème place européenne des antiquaires.
 
Robion, arrosé de 3 cours d’eau (le Coulon, le Boulon et l’Escanson) et par le canal de Carpentras, est, dès le vélo posé, le départ idéal de belles randonnées et balades dans le massif du Luberon, au pied duquel il est posé.

Via Venaissia

Ne pas manquer

En marge de cet itinéraire, rendez-vous le 5 juin à Villes-sur-Auzon, où les Gorges de la Nesque se transforment en voie verte  Une journée où l’on peut arpenter, sans véhicule motorisé, ce joli canyon dans lequel a été creusée jadis une route de diligence.

Via Venaissia

Deux itinéraires dans le Luberon

Le tour du Luberon à vélo et l’EV8, la Méditerranée à vélo (qui permet de rejoindre le Perthus à Menton)

Les 2 itinéraires épousent en grande partie le tracé de la voie verte du Calavon au cœur du Parc naturel régional du Luberon, où les paysages de vignes et vergers répondent aux villages, qui, souvent perchés, semblent appeler le voyageur 😊

Pont romain à vélo

Incontournables

Cavaillon, capitale du melon, avec son joli marché le lundi matin, son ancienne synagogue devenue musée, son arc romain et sa colline Saint-Jacques où l’on peut troquer le vélo pour un baudrier d’escalade sur la via ferrata qui surplombe la ville !

Oppède-le-Vieux, qui a conservé son charme d’antan et où la grimpette (à pied) vers l’église Notre-Dame-d’Alidon offre une jolie surprise à l’arrivée avec une vue sur la plaine du Luberon nord et le Ventoux.

Ménerbes, classé parmi Les Plus beaux villages de France, ses vieilles pierres, son atmosphère douce qui enveloppe le visiteur et ses vues imprenables depuis les hauteurs du village.

Goult et son joli Moulin de Jérusalem, une jolie halte pour une balade dans le temps…

Lacoste, dont l’histoire est liée au Marquis de Sade puis Pierre Cardin.

Bonnieux, sentinelle entre les Luberon Sud et Nord. Un joli village de caractère où il fait bon flâner, avant d’aller prendre un bol de nature à la forêt des cèdres, tout à côté.

Gargas, posé dans la plaine, possède, outre un joli cœur de village, un joyau unique en Europe, les mines de Bruoux. Ici, on plonge dans des galeries cathédrales des mineurs de la couleur.

Apt, capitale du fruit confit, avec son grand marché provençal le samedi matin, sa Maison du Parc, son musée pour découvrir l’histoire de la ville et l’aventure industrielle et, pour un pique-nique, piquer une tête, le plan d’eau de la Riaille équipé de son parc de loisirs 😊

Ça vaut le détour

Sur la route, 2 ouvrages sinon insolites, du moins remarquables pour les amoureux d’histoire ! Le Pont Julien, sur lequel vous passerez, construit par les Romains au Ier siècle de notre ère et, juste après l’ancienne gare de Goult, en contrebas, le Dolmen de l’Ubac, monument funéraire du Néolithique

Oppède à vélo

En pratique

Transport en commun

Si vous venez en itinérance à vélo et/ou sans voiture, le réseau régional Zou sera votre allié. Qui plus est, la ViaRhôna et la Via Venaissia sont des Véloroutes très accessibles avec de nombreuses gares TER qui desservent Avignon et les principales villes du département.

Vallée du Rhône
Bollène – 3.5 km de la ViaRhôna / Bédarrides 7 km de la Via Rhona/  Orange – 10,2 km de la ViaRhôna / Courthézon-Châteauneuf-du-Pape –  10.8 km de la ViaRhôna
 
Entre Ventoux, Sorgues du Comtat et Pays des Sorgues-Monts de Vaucluse
Orange (sur le tracé) / Courthézon-Châteauneuf du pape – 4 km de la Via Venaissia / Bédarrides 10.1 km de la Via Venaissia / Carpentras (à 1 km de la Via Venaissia) /Monteux (à 5.5 km de Via Venaissia), L’Isle-sur-la-Sorgue (à 2 km de la Via Venaissia)
 
Dans le Luberon, sur l’EV8 
Cavaillon / Manosque / Forcalquier / Pertuis.
A noter : le Car Zou pour rejoindre Apt avec emport vélo